Coup de coeur du vendredi

Bonjour,

Cette semaine je vais vous parler d’une boutique que j’ai découvert récemment et sur laquelle j’ai eu un coup de coeur : FredoArtwork.

Il faut savoir que toute jeune ma grande soeur m’emmenait au musée régulièrement et je me souviens de tous les livres qu’elles me montrait sur les différents peintres et artistes.

Mimi si tu passes par là, on garde les dossiers sur les sorties musée pour nous 😉

Pourquoi ce coup de coeur ? J’aime beaucoup son style qui change des autres artistes peintres que j’ai pû découvrir sur Etsy (et oui depuis la création de ma boutique, je me balade souvent là bas). En plus de ça, ce que j’aime c’est qu’on reconnait immédiatement son style d’une toile à l’autre. C’est sa marque de fabrique.

Bon c’est bien beau de parler mais vous avez surement envie de voir 🙂

Voilà les 3 toiles sur lesquels j’ai craqué. Alors pourquoi ?

L’art : j’aime beaucoup cette citation de Picasso. Lorsque l’on va sur la page A propos de sa boutique, on comprend pourquoi il l’a choisi : le côté sérieux, à appiquer à la lettre les régles, consignes balayé par le côté artistique dans lequel il peut s’exprimer librement.

Le bien et le mal : alors là c’est mon BIG coup de coeur ! J’aime beaucoup le côté zenitude de cette toile même si le titre est « le bien et le mal » et fait plus référence à une bataille. Mais le Ying et le Yang c’est un peu pareil et c’est zen 😉

Coup de foudre : j’aime beaucoup, mais c’est mon coté fleur bleu 😉 la foudre qui dessine un coeur. Le ciel rouge dans le fond qui est la couleur de l’amour, de la sensualité, …

 

Voilà je me suis prise pour une critique d’art 🙂

Frédéric a eu la gentillesse d’accepter un interview pour qu’on en sache un peu plus sur lui et son travail. Pour info, il n’a pas vu ce qui est écrit avant, ce qui permet de savoir si ce que m’a inspiré ses toiles correspond à ce qu’il a voulut transmettre.

 

Bonjour, Fréderic, peux tu nous parler un peu de toi, de ton parcours ?

Bonjou! Par où commencer… et bien peut-être déjà par le fait que je suis un scientifique de formation, chimiste dans un centre de recherche, et que c’est sûrement pour contraster ce côté cartésien que j’aime autant peindre et surtout jouer avec les couleurs. Une façon de lâcher prise par rapport à la rigueur quotidienne et enfin laisser mon coeur parler.

Adolescent puis étudiant, je dessinais beaucoup, souvent inspiré par les nombreuses bandes dessinées que je dévorais. Mais c‘est pendant mon séjour en Angleterre (j‘ai en effet vécu un peu plus de trois ans à Brighton, ville balnéaire au sud de Londres) que j’ai commencé à m’initier à la peinture. J’ai sûrement éinfluencé par la richesse culturelle de la ville et de son festival annuel, qui se déroule tous les ans au mois de mai. En particulier, les « Open Houses » sont une occasion unique de rendre visite à de nombreux artistes qui exposent tout simplement dans leur maison ou appartement.

Tu es d’une famille d’artiste, une maman qui fait de la caligraphie et de l’aquarelle et un papa sculteur. Pourquoi avoir choisi la peinture?

Parce que j’adore jouer avec les couleurs ! J’aime les dégradés, les contrastes, les harmonies. Les toiles de Françoise Nielly ont sûrement eu une grande influence sur moi, tout comme le superbe travail de Jeremy Mann.

Tes toiles sont magnifiques et sont toutes reconnaisables dans leur style. D’où vient ton inspiration ?

Merci beaucoup !! Cela me touche beaucoup 😀 Très difficile de savoir d’où vient mon inspiration car quand je peins, je me laisse simplement guider par mon instinct. Je choisis toujours deux ou trois couleurs de base, mais après c’est mon émotion qui parle pour associer les couleurs entre elles, en choisir une plutôt qu’une autre et ne m’arrêter que lorsque le résultat m’interpelle vraiment.

J’ai présenté mes 3 coups de coeur ; L’art, le bien et le mal et coup de foudre. Peux tu nous en parler ?

Pour « Coup de foudre », j’avais l’envie d’illustrer ce joli jeu de mots entre passion amoureuse et éléments naturels qui se déchainent ! La symbolique est grande, d’où l’idée de dessiner des éclairs formant un coeur, sur un fond rouge comme la passion… Une petite toile dédiée à tous les amoureux.

« Le bien et le mal » est une toile un peu particulière car pour une fois, pas de couleurs. Ou plutôt toutes (blanc) et aucune (noir) à la fois ! Comme souvent, c’est une toile réalisée en laissant mes émotions du moment guidées le pinceau, ou plutôt le couteau (arme du crime?). Alors selon vous, qui l’emporte, le bien ou le mal ?

L’art est une des trois toiles réalisées en collaboration avec ma maman qui a calligraphé le texte, citation de Picasso, sur une toile peinte en jouant sur les dégradés de bleu, ma couleur préférée. Un petit hommage à ce grand artiste.

Quelle est ta plus belle création, celle que pour rien au monde tu ne te séparerais ?

Toutes et aucune à la fois !! Je plaisante bien sur, mais quand je viens de terminer une toile, je ne peux pas m’en séparer tout de suite. J’ai besoin de passer un peu de temps avec, de pouvoir en profiter, de me l’approprier autant que me préparer à m’en séparer. Une sorte de maturation avant de pouvoir lui laisser vivre sa propre existence sur un autre mur. Mais j’aime beaucoup savoir ce qu’elles deviennent et voir leur nouvel habitat.

J’aime beaucoup ton univers, comment pouvons nous te suivre ?

Le plus simple est sûrement de me retrouver sur Facebook, mais je suis également présent sur les réseaux sociaux Twitter ou Instagram (@Fredoartwork). J’ai également une boutique en ligne sur Etsy Fredartwork et je suis en train de mettre à jour un profil sur Pinterest (également @Fredoartwork).

Tu m’as parlé d’une exposition en cours, peux tu nous en dire un peu plus ?

J’ai en effet eu la chance de pouvoir exposer sur Paris, depuis le 8 avril, et jusqu’au 2 juin. L’exposition, qui se tient au centre LGBT près de Beaubourg (métro Rambuteau), a pour thème « Egalité ». Nous naissons tous égaux et libres, et devrions le rester, quel que soit notre genre, notre orientation sexuelle ou notre lieu de naissance. L’égalité est une valeur fondamentale qui me tient à coeur et dont j’ai souhaité faire le thème de cette première exposition en solo. L’exposition regroupe des toiles réalisées en 2013 et d’autres réalisées spécialement pour l’exposition : 6 toiles principales, une pour chacune des 6 couleurs du drapeau LGBT. Toutefois chaque toile n’est pas constituée d’une couleur unique, mais d’un camaïeu de la couleur principale avec une touche des 5 autres. Des nuances de couleurs comme autant de nuances de personnalité. L’union des couleurs comme des hommes fera toujours la force !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Si vous aussi vous avez des questions, posez les en commantaires pour que Fréd vous réponde 😉 et également faire un petit article interview sur votre blog 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s